Une étude suggère qu’il y a seulement deux sous-espèces de Tigre

0
126

Les tigres devraient être reclassés de neuf sous-espèces à deux seulement en vue d’améliorer leur conversation, conseille une nouvelle étude.

Le nombre de tigre a considérablement diminué au cours du siècle dernier, ce qui a stimulé les écologistes en action. Cependant, certains critiquent la conclusion de l’étude.

Les choses sont assez négatives pour les tigres étant donné qu’il y a moins de 4000 tigres à travers le continent asiatique, du fait d’une baisse d’environ 100 000 depuis le dernier siècle. Ces tigres sont actuellement classés en neuf sous-espèces : Tigre de Sibérie, Tigre de Chine méridionale, Tigre de Bali, Tigre d’Indochine, Tigre de Malaisie, Tigre de Java, Tigre de Sumatra, Tigre du Bengale et Tigre de la Caspienne. Le document suggère qu’ils ne devraient être classés en deux sous-espèces.

L’étude, publiée dans Science Advances, a analysé les différences entre les sous-espèces actuellement reconnues en comparant la mesure de leur crâne, les motifs de leurs fourrures (colorations et bandes), leur habitat et “second génome“, ou de l’ADN mitochondrial.

[pub1]

Une classification trop nombreuses des sous-espèces – avec un faible, voir aucun soutien scientifique – réduit le champ d’action des programmes de reproduction et de réadaptation, “ auteur principal Andreas Wilting a déclaré à Discovery News. “Par exemple, les populations de tigres en Chine du Sud et en Indochine ont été réduits à de faibles nombres, ainsi, si chacun continue à être classé comme sous-espèce, ils seraient probablement confrontés à l’extinction“.

L’étude a confirmé l’idée que les tigres ne sont pas très diversifiés, et a renforcé la théorie sur laquelle une super-éruption a eu lieu il y a 7 000 années ayant presque anéanti les tigres dans de grandes parties de l’Asie, laissant seulement une petite population en vie.

[pub2]

Les chercheurs espèrent que la combinaison des neuf sous-espèces en deux va “ rendre la conservation plus facile. “ Volker Homes du Fonds Mondial pour la Nature en Allemagne, a déclaré à Science Magazine, que le reclassement pourrait renforcer le nombre de sous-espèces menacées, tels que le Tigre du Sud de Chine. Le reclassement pourrait faire des milliers de tigres nés de différentes sous-espèces de bons candidats pour la reproduction.

Ainsi, l’unicité de tigres rend certains pays plus désireux de les protéger. Homes explique “qu’il y a un danger que certains pays ne se sentent pas responsable de la protection du tigre s’il n’est pas « leur tigre unique ». “