Si auparavant, muni d’une bombe anti-insectes suffisait à exterminer l’ensemble de la population de cafard résidente dans votre demeure, il semblerait que ceci fait parti du bon vieux temps. Les chercheurs de la Purdue University aux États-Unis, ont découvert que les cafards blattes germaniques peuvent développer une immunité face aux substances toxiques après en avoir été exposé.

Source: imgur

Ils ont testé trois types différents de traitements insecticides sur une période de 6 mois. Un premier groupe de cafards a été exposé à un seul insecticide, le second à 2 classes, et enfin le troisième fut pulvérisé par 3 insecticides différents. Selon Michael Scharf, co-auteur de l’étude, le contrôle de ces parasites est pratiquement devenu impossibles. Ils ont développés une résistance incroyable à de multiples gammes d’insecticides.

Ils développent une insensibilité croisée aux pesticides sur une génération.

Les blattes qui ont survécu à l’expérience d’un insecticide, ont développé une immunité non seulement contre les pesticides utilisés, mais aussi contre d’autres produits chimiques auxquels elles n’avaient pas encore été exposées. Cette étude est très inquiétante, d’autant plus qu’il fut démontré que la capacité des cafards est évolutives. 

Parallèlement, l’étude révèle que les enfants blattes sont par ricochet génétiquement immunisés. Ce qui s’explique par le cycle de reproduction assez court (3 mois) des femelles blattes. La transmission de gènes est alors très rapide. Sans pour autant jamais lutté contre les pesticides, la nouvelle génération adopte une résistance innée à ces pesticides.

En conclusion, les chercheurs estiment que les pièges et un assainissement permanent, serait la solution efficace pour contrôler la population de cafards. Les insecticides à eux seules ne les sont d’aucune nuisance. Bien au contraire, beaucoup y améliorent une résistance. Il serait donc judicieux de diversifier les méthodes de neutralisation.

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.