Les lucioles appartiennent à la famille des Lampyridae (coléoptères). Elles vivent généralement loin du tumulte des milieux urbains, dans les forêts et les campagnes. Adeptes de zones humides, ces insectes nocturnes sont dotés d’un organe qui produit de la lumière. Il en existe environ 2,000 espèces réparties dans tous les coins de la Terre. Cependant, depuis plusieurs années, les scientifiques alertent sur leur diminution causée par l’approche des villes de leurs habitats.

Mode de vie

Après l’éclosion de l’œuf, les lucioles passent la majeur partie de leurs vies en tant que larves, et séjournent sous terre. C’est pratiquement au bout de 10 jours à quelques semaines, qu’elles font leur apparition aux yeux de tous. Cependant, même à l’âge adulte, la majorité des femelles ne volent pas. Elles ont une réputation de mignonnes paresseuses. Les lucioles se nourrissent essentiellement d’escargots, et procèdent à une injection hypodermique pour paralyser leurs proies. Parfois, les groupes de lucioles synchronisent leurs clignotants et l’harmonie des flashs est si épatantes qu’on a l’impression d’être dans le monde magique de Disney.

Comment s’allument-elles ?

Source: imgur

Afin de générer de la lumière, les lucioles ont uniquement besoin d’oxygène. En effet, elles naissent avec une cellule dénommée luciférine située dans les derniers segments de leurs abdomens. Lorsque cet organe se mélange à l’électron anion superoxyde contenu dans l’air, la combinaison crée une réaction chimique qui illumine spectaculairement le bas du corps de l’insecte.

La communication chez les lucioles

Aussi simple que cela puisse paraître, les lucioles se servent de cette fonction brillante pour échanger. Tel un interrupteur naturel, elles sont dotées d’une capacité de contrôler les clignotants. Les mâles comme les femelles activent les mouvements pour attirer de potentiels partenaires. Bien que chaque espèce possède son propre schéma de prédilection, certaines femelles imitent le clignotement d’autres espèces afin de piéger les mâles et s’y nourrir.

Procédé de défense

Elles créent des stéroïdes appelé lucibufagines, dont le goût est extrêmement nauséabonde. L’objectif étant de rendre le repas amère aux prédateurs. Si elles brillent généralement pour des raisons de romances, elles s’y adonnent également pour provoquer et signaler l’apparition de cette substance. Ainsi, plusieurs expériences ont prouvées que les prédateurs attaquent beaucoup moins les lucioles lumineux.

Comme les autres animaux bioluminescents, les lucioles produisent 100% de leur lumière sans provoquer de chaleur. Ce qui fait d’elles les meilleurs sources de lumières au monde !

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.