Des rhinocéros d’un nouveau genre

0
158

La start-up biotechnologique Pembient prévoit de déployer la technologie de l’ADN et d’ainsi préserver la vie des rhinocéros. Il s’agit d’un plan risqué qui pourrait compromettre d’autres efforts, mais avec un braconnage hors de contrôle et une population au bord de l’extinction, Pembient affirme que c’est le meilleur pari pour la survie des rhinocéros dans la nature.

Le problème du braconnage est courant du fait de certaines croyances vantant les mérites des cornes de rhinocéros ayant apparemment des effets bénéfiques pour la peau ou des vertus thérapeutiques contre la fièvre.

[pub1]

Ce qui a contribué à alimenter une industrie mondiale avec un prix au kilogramme d’environ 65 000$. Ainsi avec des prix plus élevés que la cocaïne, les cartels du crime organisé se sont inévitablement impliqués. De plus, les braconniers qui prennent tout les risques sur le terrain sont souvent très pauvres alors que ceux qui dirigent ce “spectacle“ ont la richesse et le pouvoir de contrôler le commerce.

En conséquence, le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle vivant au Kenya sous le nom de Sudan est l’animal le mieux protégé du monde, il est ainsi le dernier espoir pour la survie de son espèce. Il est surveillé par des gardes du corps le jour, tandis que des hommes patrouillent la nuit autour de son enclos électrifié. De plus, une partie de sa corne a été retirée faisant de lui une cible moins attrayante.

Il est alors nécessaire d’endiguer ce phénomène et de trouver une solution, Pembient pense alors à inonder le marché.

[pub2]

La corne de rhinocéros est à base de kératine, la même protéine fibreuse que vous avez dans vos ongles et vos cheveux mais la kératine humaine n’est pas rare. Donc Pembient souhaite prendre de la kératine, ajouter de l’ADN de rhinocéros et imprimer le produit en 3D, ce qui aurait pour résultat une corne indiscernable de celle d’un rhinocéros vivant.

Le produit se vendra pour un huitième du prix du marché, ce qui forcera les braconniers à stopper leur activité illégale selon Pembient. “Nous sommes comme le produit de coupage universel“, a déclaré le PDG Matthew Markus à Fast Company. “Dans le commerce de la drogue, généralement le produit de coupage est quelque chose de moins cher du produit à couper. Mais si nous pouvons offrir quelque chose d’aussi bonne qualité mais beaucoup moins coûteux, alors tout le monde dans le commerce sera attiré par notre produit“.

En effet, Pembient fait valoir que leur produit est d’une meilleure qualité que la corne de rhinocéros sauvage, car elle n’a pas été affectée par la pollution.

https://youtu.be/BQHnZfW6538

Annonce vietnamienne pour Pembient sur l’imitation de la corne de rhinocéros pour les produits de soins de peau.

La corne de rhinocéros est, aussi, considérée comme un remède contre la gueule de bois, cependant tout le monde n’est pas convaincu. La commercialisation des cornes Pembient pourrait légitimer les croyances pseudoscientifiques averti International Rhino Foundation à Quartz.

Cependant, si les braconniers sont forcés à quitter leur entreprise, que vont-ils faire ? S’attaquer à d’autres espèces en voie de disparition ou se tourner vers un secteur moins néfaste ? Pembient, à ce jour, cherche déjà à devenir le plus grand commerce de corne de rhinocéros en Ivoire.