Le monde de la beauté évolue de plus en plus vers le numérique. Cette imprimante 3D fut annoncé depuis 2014, lors de la conférence TechCrunch Disrupt à San Francisco. Après plusieurs années de recherches et de développement technologiques, la toute première imprimante 3D pour maquillage ‘Mink’ est enfin disponible.

C’est un appareil transportable et dont le système permet d’obtenir du maquillage à partir de n’importe quelles images cosmétiques. Étonnant, mais pourtant bien réel.

A travers l’application ‘Mink’, il vous suffit d’importer n’importe quelles images depuis vos différents réseaux, ou même dans le stock de vos photos personnelles. Choisissez ensuite les fonctionnalités proposées, à savoir la taille – les couleurs ect…, avant de valider l’impression automatique sur une feuille fine, spécialement conçu pour l’occasion. Plus que quelques secondes d’attente pour obtenir votre maquillage prêt à être appliqué.

Pour ce faire, il faut tamponner avec un pinceau ou même utiliser votre doigt pour extraire les couleurs imprimées. L’ensemble des produits cosmétiques qui y sont disponible, sont approuvés par la FDA (Food and Drug Administration).

De sa petite taille, l’appareil est facilement transportable et peut contenir dans un sac de tous les jours. Des lèvres aux paupières, le logiciel de base est assez garni. Il est capable d’imprimer un total de 16,7 millions de couleurs différentes. Un monde merveilleux pour s’inspirer, innover et devenir expert en maquillage.

Selon la directrice générale et co-fondatrice Janet Kim, l’imprimante Mink sera disponible en nombre limité et seulement en pré-commande. Le prix de vente annoncé est de 295 dollars.

Source: Mink

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.