Capsules – comprimés – sachets de poudre ou encore liquides, les compléments alimentaires ou suppléments diététiques sont ingérés sous différentes formes. Ils sont commercialisés pratiquement partout, des pharmacies en passant par les plateformes de E-commerce. Ces sources de nutriments servent à combattre les carences en minéraux et vitamines du corps.

Cependant, les avis divergent en ce qui concerne leur efficacité. Certains encouragent l’utilisation et en sont adeptes, d’autres leur attribuent un caractère nocif pour la santé. Alors qu’en pensent les médecins ?

Compositions générales

L’identification de tous les ingrédients actifs des compléments alimentaires est un grand dilemme. Par ailleurs, la loi fédérale sur les aliments indique que les ingrédients de base sont entre autres, des minéraux, des vitamines, des acides aminés, des enzymes – et éventuellement d’autres substances botaniques.

La divergence des opinions

Pour le docteur Michael Roizen, et bien d’autres médecins, beaucoup de ces compléments sont inutiles, voir nuisibles susceptibles de causer des lésions irréversibles. La majeure préoccupation de certains médecins est le côté addictif des compléments. Bien qu’ils soient réglementées de nos jours, cette perspective de standardisation est dangereuse. Le problème de poids et les pilules contre le stress occupent quasiment 40% du chiffre d’affaire du secteur.

Selon une récente étude menée par la Harvard Chan School, publiée le 5 juin 2019,  des compléments alimentaires sont à l’origine d’événements médicaux graves (décès, l’invalidité et l’hospitalisation chez des individus âgés de 0 à 25 ans).

La consommation de fruits et légumes est largement suffisante pour une personne en bonne santé. Un seul fruit contient plusieurs éléments nécessaires à l’homme. Par exemple l’orange contient des antioxydants – des protéines – du potassium – une portion de calcium et des fibres. Par contre, la plupart des compléments alimentaires proposent un seul vitamine. Dixit Stacy Wiegman – pharmacienne.

La majorité des médecins ne sont pas à proprement dit contre la prise des compléments nutritifs, mais contre la mauvaise qualité.

Ils affirment que les compléments alimentaires ne sont pas négatifs bien au contraire, mais qu’ils sont à utiliser avec précaution. S’ils ne sont pas contre la prise de compléments nutritifs, ils encouragent néanmoins une alimentation saine et variée avec des alternatives beaucoup plus naturelles, notamment les exercices sportifs, l’optimisation des heures de repos, la relaxation etc…

Toutefois, la prescription devient impérative hez certains patients particulièrement en manque de fer ou de magnésium et dont le besoin est imminent. De même chez certaines femmes enceintes dont l’organisme en demande constamment.

Quelques conseils fournis par les médecins

  • Prendre en considération les antécédents médicaux,
  • Eviter au maximum de mélanger la prise de médicaments à la consommation de compléments alimentaires,
  • Se méfier des promesses trop miraculeuses,
  • Consulter régulièrement le site officiel de la FDA pour prendre connaissance des marques réglementées ou en cours de réglementation,
  • Se limiter à la dose quotidienne recommandée sur les étiquettes.

Le régime alimentaire doit être sain et suivis. N’hésitez donc pas à consultez un médecin ou un nutritionniste avant de vous lancer dans cette aventure. La santé n’a pas de prix !

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.