Mise à la vue du monde par le fabricant de prothèses Steeper, la petite main innovante « bebionic » est le dernier modèle de la société basée au Royaume-Uni, et il est leur modèle le plus réaliste. La main artificielle est le résultat de sept années de recherche et de développement, ce qui impliquait non seulement l’adoption de la technologie militaire mais aussi les méthodes employées par les ingénieurs de Formule 1. Et l’équipe n’a pas lésiné sur les matériaux en exploitant de rares aimants pour son système de contrôle de doigt breveté et un alliage d’aluminium utilisé dans la construction d’avion pour la légèreté.

Les chercheurs ont commencé par la création d’une structure basée autour de l’architecture d’une petite main typique et ont ensuite monté les mécanismes autour, ce qui leur a permis de maintenir la précision anatomique. Le directeur technique de Steeper explique à Ted Varley que de travailler dans le sens inverse et donc commencer avec la technologie et ensuite avec la structure peut donner malheureusement des résultats moins réalistes.

Parallèlement au fait de rester fidèle à l’architecture d’une main humaine, c’est un assez bon travail pouvant faire quatorze positions différentes de poignées. Ainsi, trois cent trente-sept pièces mécaniques ont été utilisées pour la construire, qui ont été miniaturisées des modèles précédents pour en faire une main adaptée pour les femmes, les adolescents et les hommes de petit gabaries.

Malgré tous ces morceaux, le tout pèse moins de 400 grammes, mais cela ne signifie pas que la force est compromise : il peut supporter le poids de 45kg. La plupart du poids de la main a été distribuée autour du poignet de sorte que les doigts ne soient pas anormalement lourds.

Comment cette main fonctionne ?

La main contient divers capteurs qui détectent les mouvements musculaires de l’utilisateur, puis envoient ces informations aux moteurs individuels des doigts et aux microprocesseurs qui vérifient continuellement la position des doigts. Elle est également livrée avec une fonction de saisie automatique qui détecte lorsque quelque chose est sur le point de glisser de la main pour vous assurer que rien ne vous échappe.

??????#prostheticinnovations #prosthetics #ossur #ottobock #prosthetic #prolimb #carbonfiber #amplife #amputee #adaptive #touchbionics #ilimb #bebionic #upperextremityamputee #myoelectric #believeachieve

Posted by Prosthetic Innovations on Saturday, 7 July 2018

Warren Allott

La main innovante a été présentée cette semaine à la London Prosthetics Center et a déjà été adaptée à un utilisateur dans le Royaume-Uni : Nicky Ashwell, 29 ans qui est née sans main droite. Avant de recevoir la prothèse, Ashwell avait une main cosmétique qui était réaliste, mais ne bougeait pas et n’avait donc aucune fonction d’une main ordinaire. Bien que difficile à s’y habituer au début, Ashwell a dit que cela a été une amélioration considérable de sa vie et lui a permis de faire des choses qui étaient auparavant impossible.

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.