Le 31 janvier, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration) a approuvé le premier médicament destiné aux allergies aux arachides aux États-Unis. Ce médicament, appelé Palforzia, ne permettra pas aux enfants allergiques de manger des arachides, mais il pourrait réduire les dangers d’une exposition involontaire.

Un traitement de Palforzia commence par prendre des doses croissantes de poudre d’arachide purifiée avant d’arriver à une dose de traitement quotidienne. La méthode a été conçue pour apprendre progressivement au système immunitaire que les arachides ne sont pas une menace.

À la fin d’un récent essai clinique, environ deux tiers des 372 enfants et adolescents pouvaient tolérer la quantité de protéine d’arachide contenue dans environ deux arachides. Il en était de même pour seulement 4% des participants qui n’ont pas reçu le régime protéique de l’arachide.

Or, lors des tests sur un petit nombre d’adultes, le médicament n’a pas semblé aider beaucoup).

Le médicament, fabriqué par la société biopharmaceutique Aimmune Therapeutics basée à Brisbane, en Californie, pourrait aider les enfants gravement allergiques à tolérer un contact accidentel avec les arachides dans leur vie quotidienne, en prévenant une réaction grave, voire la mort.

Cependant, la Palforzia peut entraîner des effets secondaires, notamment l’anaphylaxie. C’est pourquoi certaines doses doivent être prises sous surveillance médicale.

On estime qu’un million d’enfants aux États-Unis souffrent d’allergies aux arachides, un nombre qui semble augmenter. Les médecins espèrent que ce nombre diminuera grâce aux récents conseils qui encouragent les parents à nourrir la plupart des bébés avec des protéines d’arachide dès leur plus jeune âge, entre 4 et 6 mois.

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.