La tolérance à l’alcool varie d’un individu à autre. En fait, une consommation d’alcool élevée peut causer de gros dégâts tels qu’un coma éthylique mortel.

13,7 grammes d’alcool par litre de sang… C’est le plus fort taux d’alcoolémie mesuré chez un Polonais d’une trentaine d’années. Le jeune homme a été retrouvé dans un fossé en état d’ébriété très avancé.

En effet, il n’existe pas un seuil létal d’alcoolémie. Chaque personne ayant une tolérance variable pour plusieurs raisons comme le sexe, l’âge et d’autres facteurs individuels…

Généralement, les femmes sont plus sensibles aux effets causés par l’alcool et réagissent plus fortement que les hommes. Aussi pour une autre raison plus génétique, quelques individus peuvent supporter mieux des doses élevées d’alcool que d’autres: une personne qui consomme de l’alcool quotidiennement pourra tolérer une quantité importante d’alcool qu’une personne qui boit occasionnellement. Cependant, une bonne tolérance ne veut pas dire que le corps s’en tire bien. Ca exprime seulement que le cerveau est en train de subir quelques modifications neuronales lui permettant de mieux résister à l’alcool. Ce phénomène peut provoquer un état de perte de conscience (coma).

Aussi, la consommation élevée d’alcool peut causer une intoxication ou encore des troubles métaboliques tels qu’une cirrhose du foie, des saignements au niveau de l’estomac et des intestins, des problèmes cardiaques, un cancer du pancréas…

En France, La consommation massive d’alcool est l’une des causes principales des accidents de la route.

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.