Un adolescent de 15 ans découvre une exoplanète

0
204

Tom Wagg, un adolescent de 15 ans, a découvert une exoplanète alors qu’il était en stage d’étude à l’Université de Keele, il y a deux ans. Les scientifiques viennent de confirmer sa découverte.

Le jeune garçon a probablement fait la découverte de sa vie devenant ainsi le plus jeune chasseur d’exoplanètes au monde. En 2013, quand il avait 15 ans, Tom Wagg a fait la sympathique découverte en épluchant les données recueillis par le Wide Angle Search for Planets (WASP), un projet qui vise à détecter la présence d’exoplanètes via la méthode du « transit ».

Cette méthode repose sur l’analyse des faibles variations périodiques de la luminosité d’une étoile lorsque la planète passe entre l’étoile en question et la Terre. Evidemment, le transit de la planète n’est pas observable directement étant donné les distances en jeu. Mais lorsqu’il se produit, la luminosité apparente de l’étoile baisse légèrement car une petite fraction de sa surface est cachée temporairement, et des mesures précises peuvent détecter cette situation.

[pub1]

En effet, le jeune étudiant remarque des variations de luminosité dans certaines données parmi celles qui lui ont été confiées. C’est avec son tuteur, Coel Hellier, qu’il a déduit que ces variations s’agissaient en fait d’une planète qui orbitait autour de l’étoile WASP-142, située à 1000 années lumières. Cette nouvelle planète serait une « Jupiter-chaude » : une planète géante gazeuse de masse comparable ou supérieure à celle de Jupiter et dont la température dépasse 730° C.

[pub2]

Deux ans après sa découverte, le jeune homme de 17 ans reçoit un appel lui confirmant que sa découverte était bel et bien une nouvelle planète. Bien qu’il ait été crédité de la découverte, Tom Wagg n’a pas pu nommer la planète comme il le souhaitait. Les chercheurs l’ont temporairement baptisé WASP-142b, le temps que l’Union Astronomique Internationale lui trouve une appellation définitive.

Le garçon, qui étudie la physique, les mathématiques et le latin, prévoit d’entrer à l’université pour approfondir ses connaissances en physique. Néanmoins, il n’a pas encore décidé s’il se spécialisera dans l’astronomie.

Moral de l’histoire ? 

Même un stagiaire peut accomplir de grande choses.