La science a constaté depuis longtemps le phénomène suivant: la forme des feuilles d’un arbre est une réponse à l’Histoire écologique et évolutive à long terme de l’espèce en question.

Les feuilles poussent uniquement quand l’eau est disponible. Quand le climat est sec, leur taille est petite. Par contre, quand l’environnement est pluvieux et humide, les feuilles peuvent devenir immenses. Voyez par exemple le feuillage des bananiers. Une fois formées, les feuilles attirent les rayons de soleil et, grâce à la photosynthèse, les transforment en nourriture.

Cependant, ce n’est ni le soleil ni l’air froid de la nuit et certainement pas les humains qui dictent aux feuilles quelles formes prendre. C’est l’Histoire de l’arbre en question qui en influence la taille, la texture, la forme…

La taille d’une feuille et sa forme peuvent également déterminer sa fonction: les angles vifs des feuilles permettent de réduire la quantité de lumière interceptée pendant la journée.

Quant aux feuilles rondes, elles ont une grande interception quotidienne de la lumière et potentiellement une absorption de carbone plus importante.

C’est là que la taille est joue un rôle important. Les grandes feuilles récoltent beaucoup de lumière et les petites feuilles évitent les rayons du soleil et se contentent de rester bien serrées par temps froid.

Chaque arbre conçoit ses feuilles de manière différente pour être parfaitement adapté à son environnement.

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.