Si vous avez été attentif aux gros titres ces derniers temps, vous avez peut-être entendu parler d’une seconde lune pour la Terre.

La soi-disant « deuxième lune » n’est même pas légèrement comparable à la lune réelle que la plupart d’entre nous connaissent déjà. En effet, l’objet n’est rien d’autre qu’un astéroïde de deux à quatre mètres de diamètre qui a été capturé par la force gravitationnelle de la Terre. De plus, il est si sombre qu’il ressemble à une route asphaltée mouillée, ce qui rend son repérage dans le ciel nocturne pratiquement impossible à l’œil nu.

Le nom réel de l’objet est 2020 CD3. Les astronomes estiment qu’il pourrait avoir été capturé par la gravité de la Terre en 2017. Malheureusement, la « deuxième lune » ne restera pas longtemps dans le ciel. Son orbite irrégulière autour de notre planète signifie qu’elle finira par atteindre une vitesse suffisante pour se libérer de la gravité terrestre, et les astronomes pensent que cela pourrait se produire dès avril 2020.

Ce ne serait pas la première fois qu’un objet comme 2020 CD3 est capturé par la gravité terrestre. D’ailleurs, il y a littéralement d’innombrables roches spatiales dans notre système solaire, et la trajectoire orbitale de chaque objet change constamment en fonction des facteurs gravitationnels qui l’entourent.

À un moment donné, un autre objet trouvera son chemin suffisamment près de la Terre pour être arraché de son orbite naturelle, et une situation similaire se produira. Mais quand cela se produira-t-il ? Il faudra attendre pour le savoir…

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.