Marié et père d’un enfant, Jordan Adlard Rogers a longtemps proclamé son appartenance à la famille Rogers. En effet depuis l’âge de 8 ans, il est déjà conscient de son statut de fils illégitime et désirait que son père fasse partie de sa vie. Son histoire est incroyable car son enfance et sa vie d’adulte furent inscrites sous le signe des soucis financiers. Après un test de paternité aux résultats hallucinants, le trentenaire quitte son HLM et se glisse dans la peau d’un riche aristocrate britannique au compte en banque bien rempli !

Jordan Adlard Rogers

Voici son histoire…

Son illustre père Charles Rogers a vécu comme un reclus pendant 40 ans à cause de sa toxicomanie. Pour la même raison, il n’avait jamais voulu reconnaître son fils ou se soumettre à un test de paternité. Et cela, malgré les différentes demandes formulées par Jordan Adlard Rogers. En Août 2018, après de décès de Charles Rogers, le jeune homme alors âgé de 31 ans procède enfin à un test ADN qui s’est révélé positif, le faisant unique héritier d’un domaine estimé à 56 millions d’euros et d’un revenu annuel de 59’000 euros perçu de la location de plusieurs hectares de terre agricoles.

Et cerise sur le gâteau, il n’aura pas à s’inquiéter de l’entretien du domaine puisqu’il est assuré par le National Trust depuis des années. A moins qu’il ne le souhaite, Jordan Adlard Rogers n’aura plus jamais à travailler mais il a tout de même d’énormes responsabilités compte tenu de la gestion de ce lourd patrimoine.

Sensible et responsable, Jordan Adlard Rogers prend les devants et fait parler son humanisme. Il envisage de mettre en place une association d’aide aux plus démunis, de quoi faire vibrer les cœurs les plus endurcis.

« Je n’oublierai jamais d’où je viens, j’ai été un jour dans la même situation que ces gens et je souhaite leur venir en aide » dixit le jeune britannique aristocrate !

Recevez les dernières news scientifique

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles.

Merci de votre inscription!

Erreur. Veuillez vérifier vos informations.