Phrynosoma cornutum, aussi appelé lézard à cornes, iguane à cornes ou crapaud cornu, est une espèce originaire d’Amérique du Nord que nous trouvons spécialement dans les zones arides situées entre le sud du Canada et le Guatemala.

Pour survivre dans un tel milieu hostile où les prédateurs se montrent sans pitié,le lézard cornu peut, soit doubler de volume pour intimider loups et coyotes qui le menacent,soit  pencher sa tête en avant et menacer son prédateur lorsqu’il est très proche de lui notamment avec les épines qui recouvrent son corps et sa tête. Dans les cas extrêmes,le reptile use de son arme la plus redoutable, mais aussi la plus extraordinaire: un jet de sang toxique qu’il fait jaillir du coin de ses yeux et qui est capable d’atteindre une cible à une distance pouvant aller jusqu’à 1 mètre 50 !

[pub1]

Comment ce petit lézard fait-il cela?

C’est la question que se sont posés les expert en ce domaine. Selon eux, la surprise vient du fait que le jet est dû à la rupture de la paroi d’une cavité remplie de sang, située sous l’œil. A l`intérieur de ce sinus se trouvent deux muscles qui peuvent comprimer les veines amenant le sang du globe oculaire au cœur. Le sang entre alors dans la poche et se bloque à cet endroit précis. À mesure que la cavité se remplit du liquide, la pression augmente. Il suffit ensuite que les muscles se contractent à un rythme soutenu pour que la paroi du sinus se rompt sous cette pression et que le sang soit projeté sur l’adversaire.

[pub2]

Phrynosoma-cornutumQuant à la composition de ce jet,il s’avère que la toxicité du sang que ce type de lézard propulse sur ses agresseurs serait composé essentiellement de son régime alimentaire. Se nourrissant de fourmis possédant un venin toxique, le jet devient toxique lui aussi.

Rappelons que cette arme peut être utilisée par le lézard à cornes à petites fréquences et sur un laps de temps réduit et que cette créature d’une dizaine de centimètres peut perdre jusqu’à un tiers de son sang à chaque propulsion.

Laisser un commentaire