Serons-nous tous des Cyborgs en 2030 ?

0
278

Imaginez pouvoir accédez à Google, Facebook ou Wikipédia juste en y pensant. Ce qui semble être de l’ordre de la science-fiction pure pourrait se voir réalisé selon le futuriste et ingénieur chez Google Ray Kurzweil. Il prétend que ce n’est qu’une question de temps.

Pendant la « Exponantial Finance Conference », qui s’est déroulée le 3 Juin à New-York, il prédit que les humains seront des Cyborgs d’ici 2030. « Nous allons graduellement nous améliorer. Dans mon sens, c’est la nature même de l’homme. Nous sommes fait pour dépasser nos limites« . Soutient-il.

Kurzweil, prédit, que dans les 15 années à venir, il nous sera possible de devenir mi-Homme Mi-ordinateur. Grâce à des nano-robots faits à partir d’ADN, notre cerveau sera capable de se connecter au Cloud et donc à internet.

Qu’en est-il des chances de rejet de ces Nano-bots ADN par le corps ?

Cette question qui semble se poser rapidement est balayée par le fait qu’ils sont fabriqués à partir de molécules biologiques. Les chances de rejet sont donc infimes. Ces derniers sont, d’ailleurs, déjà utilisés pour cibler et détruire des cellules cancéreuses.

Kurzweil, pense même que cette technologie serait capable d’envoyer des e-mails et des vidéos directement au cerveau, et permettre, également de sauvegarder nos pensées et nos souvenirs.

[pub1]

« Dans 20 ans, nous aurons des nano-robots, car la tendance va vers une miniaturisation de plus en plus grande de la technologie« , a expliqué Kurzweil lors de son intervention au Ted Talk de 2014.  » Ces nano-bots auront leur place dans nos cerveaux et connecteront notre néo-cortex à un néo-cortex virtuel dans le cloud« .

Ces prédictions ne viennent pas sans mise en garde. Car même si cela est possible, avoir nos cerveaux complètement fusionnés et reliés à internet pose une question cruciale concernant la sécurité et le piratage de ces derniers. Imaginez l’impact que pourrait avoir un virus informatique ou un hacker sur notre cerveau si ce dernier était entièrement connecté à internet : Les souvenirs pourraient être corrompus, et les pensées détournées.

[pub2]

Comme toute technologie, l’avènement de ces nano-robots et la démocratisation de leur utilisation sera à double tranchant. Et malgré tout l’enthousiasme de Kurzweil, les neuro-spécialistes tiennent à rappeler qu’ils ne sont qu‘aux prémisses de la compréhension du fonctionnement du cerveau humain. Et que prétendre qu’il est possible de facilement relier le cerveau, ce système hyper complexe dont les secrets sont loin d’être tous révélés, à un cloud ou à internet vont à l’encontre de ce que la biologie et la neuroscience défendent.

Kurzweil, a, quant à lui, déjà prouvé que ses prédictions ne relèvent pas de l’imagination galopante d’un génie fou. Il a déjà prédit, par exemple, qu’un ordinateur serait capable de battre un homme aux échecs, chose faite en… 1996.

Seriez-vous prêts à tenter l’expérience et à vous transformer volontairement en Cyborg ?