_ap_ufes{"success":true,"siteUrl":"www.journalscientifique.com","urls":{"Home":"http://www.journalscientifique.com","Category":"http://www.journalscientifique.com/biologie","Archive":"http://www.journalscientifique.com/2015/07","Post":"http://www.journalscientifique.com/planete/un-drone-capture-une-video-incroyable-dune-tornade","Page":"http://www.journalscientifique.com/articles-populaires","Attachment":"http://www.journalscientifique.com/planete/un-drone-capture-une-video-incroyable-dune-tornade/attachment/un-drone-capture-une-video-incroyable-dune-tornade","Nav_menu_item":"http://www.journalscientifique.com/inconnu/448","Wpcf7_contact_form":"http://www.journalscientifique.com/?post_type=wpcf7_contact_form&p=6"}}_ap_ufee

Un brésilien joue de la guitare pendant son opération du cerveau

1

Si vous trouvez qu’il est plus facile de travailler avec de la musique, vous ne serez pas surpris par le travail de ses chirurgiens mais surement par la provenance de la musique.

On pourrait pratiquement parler de tendance du fait que c’est la deuxième personne jouant d’un instrument tout en étant opéré du cerveau. Ainsi l’année dernière, un violon avait été spécialement conçu afin de permettre à Roger Frisch de jouer durant son opération. Ceci n’est pas sans but précis, cela a permis aux chirurgiens de placer les électrodes au bon moment en fonction des vibrations qui pouvaient interférer avec le jeu musical.

Les circonstances de Frisch étaient uniques. Cependant, il est courant pour les chirurgiens d’effectuer des opérations sur le cerveau de patient éveillé pour obtenir une rétroaction constante lors de la suppression des tumeurs cérébrales afin de s’assurer que tout se passe bien.

Lors de l’opération du musicien Anthony Kulkamp Dias, les chirurgiens brésiliens auraient pu juste lui demander de réciter les tables de multiplications. Mais lorsqu’on a la possibilité d’écouter de la musique pendant une opération de neuf heures, pourquoi s’en priver ? Il ne fait aucun doute qu’il est plus agréable de tester le patient sur ses mouvements, sa mémoire et ses paroles en une seule fois.

En plus de sa performance des Beatles, Dias a échangé avec le personnel et a joué quelques chansons folkloriques brésiliennes. “Les médecins m’ont demandé de chanter l’une des chansons du pays de sorte que j’utilise ma mémoire“ a dit Dias au site brésilien G1.

Dias est devenu conscient que quelque chose n’allait pas quand il a commencé à bégayer et à oublier les noms de famille. Ainsi avec 90% de sa tumeur supprimée, les chirurgiens de l’hôpital de Nossa Senhora da Conceição considèrent l’opération comme un succès, celle-ci a été effectué sous anesthésie locale et sans aucune douleur.