_ap_ufes{"success":true,"siteUrl":"www.journalscientifique.com","urls":{"Home":"http://www.journalscientifique.com","Category":"http://www.journalscientifique.com/biologie","Archive":"http://www.journalscientifique.com/2015/07","Post":"http://www.journalscientifique.com/planete/un-drone-capture-une-video-incroyable-dune-tornade","Page":"http://www.journalscientifique.com/articles-populaires","Attachment":"http://www.journalscientifique.com/planete/un-drone-capture-une-video-incroyable-dune-tornade/attachment/un-drone-capture-une-video-incroyable-dune-tornade","Nav_menu_item":"http://www.journalscientifique.com/inconnu/448","Wpcf7_contact_form":"http://www.journalscientifique.com/?post_type=wpcf7_contact_form&p=6"}}_ap_ufee

Une plante à l’allure de lèvres humaines

0

Cette paire de lèvres pulpeuses au rouge ardent appartient à une plante connue sous le nom de Psychotria elata, un arbre tropical trouvé dans les forêts des pays centrales et d’Amérique du Sud tel que la Colombie, le Costa Rica, l’Equateur et Panama.

Affectueusement, Psychotria elata est appelé “Hooker’s Lips“ (lèvres de prostituées) ou “Hot Lips Plants“ (plantes aux lèvres attirantes). La plante a apparemment évolué dans sa forme actuelle pour attirer les polinisateurs, y compris les colibris et les papillons.

R

E

Z

A