Le tremblement de terre dévastateur du Népal était si puissant qu’il a déplacé le plus haut sommet du monde – le mont Everest – de 3 centimètres d’altitude. Le tremblement de terre de magnitude 7,8 qui a tué plus de 8 700 personnes, a inversé le cours Nord de l’Everest, selon les géologues chinois.

Un rapport publié par l’Administration Nationale des Géomètres : la cartographie et la géo-information de la Chine a découvert que le séisme a provoqué une avalanche ayant tué 18 personnes et endommagé le camp de base de l’escalade, selon le journal China Daily géré par l’Etat. La montagne qui atteint plus de 8 800 mètres d’altitude au dessus de la mer, se trouve entre la Chine et le Népal. Les autorités des deux pays ont été contraintes d’annuler toutes les ascensions prévues pour cette année.

Le Népal a été frappé par deux tremblements de terre

Un premier le 25 Avril, suivi par un second le 12 Mai, ainsi plus de 8 700 personnes au Népal ont été tués et un demi-million de maisons ont été détruites. Beaucoup vivent désormais dans des abris temporaires, qui offrent peu de protection contre la mousson.

[pub1]

Dans la dernière décennie, le mont Everest s’est déplacé de 40 centimètres au Nord-est par une fréquence de 4 centimètres par an. Mais les tremblements de terre « font rebondir un peu dans la direction opposée, » dit Xu Xiwei, chef adjoint de l’Administration de l’Institut de Géologie des Séismes en Chine, au Quotidien Chinois. « L’ampleur de ce mouvement est normale et ne saura pas affecter la vie dans la région ».

Le deuxième tremblement de terre n’a eu aucune incidence sur la montagne selon le rapport. Les chercheurs étudient l’Everest afin de mieux comprendre son mouvement tectonique et l’effet sur le terrain. L’Administration Nationale de la Cartographie et de la Géo-information a mise en place un système de surveillance par satellite sur le sommet en 2005.

[pub2]

« En mesurant le mouvement, les scientifiques peuvent en apprendre davantage sur les principes de la libération d’énergie de la Terre et ainsi mesurer l’ampleur de l’énergie libérée« , a déclaré Xu. « Cette mesure nous aide à localiser la source du mouvement tectonique et donc observer quand le mouvement anormal se produit.«