Le mouton-méduse : un repas accidentel

0
181

Un agneau qui a été génétiquement modifié avec une protéine fluorescente de méduse a probablement fini dans l’assiette de quelqu’un.

Les autorités françaises ont lancé une enquête pour savoir comment cela a pu se produire.

La vente de tous les produits alimentaires génétiquement modifiés par l’homme a été rendue illégale en France dans les années 2000 après des manifestations de grande envergure. Il y a une opposition importante en France contre les OGM, ce qui a contribué à chaque pays de l’UE à stopper l’utilisation des 19 cultures d’OGM autorisées.

L’agneau, appelé “Rubis“, est né d’une brebis qui avait son ADN modifié. Des chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) ont utilisé un gène de méduse qui produit une protéine fluorescente verte rendant la peau de l’animal transparente. Cela a permis aux chercheurs de voir et d’étudier les transplantations cardiaques.

[pub1]

Malheureusement, Rubis a été en quelque sorte envoyé à l’abattoir avec d’autres agneaux. La viande a été ensuite vendue dans la région parisienne selon Le Parisien “La folle affaire du mouton-méduse qui a fini dans une assiette“

Bien que cela ne comporte aucun risque pour l’homme ou l’environnement, l’institut vient d’informer les procureurs locaux de cette violation de la réglementation environnementale“ a déclaré l’Institut National de la Recherche Agronomique dans un communiqué.

Selon l’Agence France-Presse, l’affaire a été prise par un tribunal de la santé publique à Paris. Le journal Le Parisien suggère que la vente de l’agneau pourrait ne pas être un accident, mais un acte de malveillance par un employé de l’INRA.

[pub2]

Cette affaire semble incroyable et menace de donner une mauvaise réputation à un institut connu pour son sérieux. Ainsi, si les faits se révèlent exacts, cela signifierait que l’institution ne peut pas se parer contre les erreurs de ses employés “ a déclaré une source judiciaire, selon The Telegraph.